La micro-mobilité atout majeur de l’intermodalité

La micro-mobilité atout majeur de l’intermodalité

      • Près de 50% des propriétaires d’EDPM pratiquent l’intermodalité avec leur engin
      • 80% ont une mobilité globalement multimodale
      • 49% utilisent leur EDPM sur des trajets qu’ils effectuaient auparavant en voiture ou à moto

Dans un contexte de reprise économique et de forte augmentation du prix des carburants, l’Observatoire Mobiprox, porté par la Fédération des professionnels de la micro-mobilité et l’association Prévention Routière, s’intéresse au potentiel d’économies d’énergie permises par l’utilisation des EDPM « engins de déplacement personnel motorisés ». Car au-delà de leur capacité à remplacer des trajets de proximité en voiture ou à motocyclette, les trottinettes électriques et les gyroroues présentent la particularité de favoriser l’intermodalité sur tous types de distances.

Intermodalité, multimodalité : les propriétaires d’EDPM en sont friands !

L’Observatoire Mobiprox suit les déplacements quotidiens d’un panel de 574 Français possesseurs de trottinettes électriques ou gyroroues grâce à des capteurs GPS. Chaque mois, Mobiprox interroge ses panélistes afin de mieux comprendre leur mobilité et leurs attentes. Ainsi, depuis mars 2021, l’Observatoire a analysé 71 179 km parcourus et 16 067 trajets partout en France métropolitaine. L’Observatoire s’est intéressé au thème de l’intermodalité* et du report modal que permettent les micro-mobilités. L’analyse des données met en avant une pratique très importante de l’intermodalité chez les propriétaires d’EDPM. Chaque mois, entre 43% et 50% d’entre eux pratiquent l’intermodalité, avec la particularité d’emporter leur engin dans un autre moyen de transports, puisque leur maniabilité et leur aspect compact s’y prête. Plus globalement, 80% des propriétaires d’EDPM sont multimodaux et déclarent utiliser d’autres modes de déplacement en complément de leurs EDPM pour leurs trajets quotidiens : la voiture (65%), le métro/TER/RER (43%) et la marche (39%).

Les EDPM favorisent le report modal et les économies d’énergie

Mobiprox mesure précisément les motivations et conséquences de l’acquisition d’une trottinette ou d’une gyroroue. Ainsi, 21 % des propriétaires d’une trottinette électrique ou d’une gyroroue ont renoncé à l’achat d’un véhicule motorisé – voiture, moto ou scooter et 8 % des panélistes se sont même séparés d’une voiture depuis l’acquisition de leur trottinette ou gyroroue. Grâce à sa trottinette électrique ou sa gyroroue, près d’un panéliste sur 2 limite ses trajets en voiture ou à moto. Le programme Mobiprox mesure précisément les économies d’énergie permises par les reports + + *L’intermodalité est l’utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement. modaux effectués au jour le jour par les propriétaires d’EDPM. Ainsi, en moyenne chaque mois 16,3 KWH sont économisés soit 56 jours d’éclairage avec une lampe de 12w par panéliste ou encore l’émission de 3,1 kg de CO2 par panéliste ont été évités.

Mobiprox propose la première calculette CO2 consacrée à l’intermodalité

Afin d’estimer l’impact environnemental permis par l’acquisition et l’utilisation d’un EDPM, Mobiprox a créé une calculette CO2 incluant la possibilité d’effectuer le trajet en combinant plusieurs moyens de transport. Des économies réelles de CO2 sont constatées dès lors que la pratique d’un EDPM en remplacement d’un mode de déplacement « carboné » est régulière. Par exemple, un trajet domicile/travail de 10 km en voiture remplacé par une combinaison trottinette électrique / autobus peut générer une économie de plus de 400 kg de CO2 par an lorsque ce trajet est effectué matin et soir tout au long de l’année…Cette calculette est accessible gratuitement sur le site.